Michelin : la stratégie écologique des pneus industriels

eco-michelin

En élaborant le pneu radial en 1946 et le pneu à faible résistance au roulement en 1992, le groupe Michelin a permis une réduction significative de la quantité d’énergie nécessaire pour déplacer les véhicules. Cela, cependant, ne met pas fin à leur engagement à fournir la mobilité durable. Le groupe Michelin a toujours suivi la philosophie de prévoir de grands défis, de manière à être en mesure d’offrir le meilleur service et la meilleure qualité. La réduction de l’impact environnemental des plantes et des produits est aujourd’hui l’un des principaux défis que le groupe doit faire face. Pour prouver cela, ils ont développé en 2002 une carte, qui définit les orientations de leurs activités visant à réduire l’impact de leurs unités et leurs plantes sur l’environnement.
En 2005, Michelin a lancé un programme MEF (Michelin Environmental Footprint), qui établit des normes pour la gestion de la performance de leurs usines. MEF comprend quelques domaines tels que la réduction de consommation d’eau et d’énergie, la réduction des émissions de CO2 et les composés organiques volatils et la réduction des déchets. Depuis 2005, ils ont réduit l’impact environnemental de leurs installations de 33%, et leur objectif dans les années à venir est l’intensification des activités liées à la stratégie de la MEF.
La sélection des matières premières et des procédés de fabrication
Michelin MEFL’influence des pneumatiques sur l’environnement est faible par rapport à l’impact environnemental des pneumatiques en cours de leur utilisation. La production, avec le processus d’obtention de matières premières et de la distribution de pneus, est seulement 6-10% de l’impact total. La société Michelin tente l’impossible pour réduire davantage cet impact par une gestion rigoureuse des matières premières.
Grâce à une meilleure utilisation des matières premières, ils ont réussi à construire les pneus industriels les plus légers disponibles aujourd’hui sur le marché. Cela signifie l’utilisation inférieure des matériaux et les pneus plus légers, dont la mise en mouvement nécessite moins d’énergie.
Afin de réduire les émissions de composés organiques volatils, Michelin a également fait une réduction drastique des solvants utilisés dans le procédé de production. Suite à la directive européenne sur l’élimination des huiles aromatiques, Michelin a cessé leur utilisation dans leurs usines dans le monde entier, devenant ainsi le premier fabricant de pneus, qui a complètement abandonné les huiles aromatiques dans leurs produits. C’était un grand défi, mais aussi une étape importante dans la protection de l’environnement.
Les usines de production Michelin
Toutes usines des pneus industriels de Michelin ont la certification ISO 14001. Ces normes confirment la présence et la mise en œuvre des politiques environnementales. Michelin vérifie également ses fournisseurs internes afin de s’assurer qu’ils respectent les règlements et les normes sociales dans leur pays. 80% parmi des matières premières utilisés par eux proviennent de plantes certifiées ISO 14001.
En outre, Michelin développe l’utilisation de sources d’énergie renouvelables comme le vent, la biomasse et l’énergie solaire. Ces nouvelles méthodes de production d’énergie réduisent les émissions directes et indirectes de CO2 de 30 000 tonnes par an. Dans l’usine des pneus industriels Michelin à Le Puy-en-Velay, on a installé plus de 17 000 panneaux solaires d’une superficie totale de 3 terrains de football. L’énergie produite par ces panneaux peut alimenter 1200 ménages. Il est l’un des plus grandes panneaux solaires parmi les usines de production en France.

Non classé

AV LA LIBIRTE RUE IBNO ROUCHD N° 103 OULED TEIMA TAROUDANT 83350 AGADIR - Maroc